Pourquoi sauver les abeille ?

⇒ L’abeille est le plus grand pollinisateur sur la planète,

⇒ L’abeille fournit 65% de notre diversité alimentaire,

⇒ La survie et l’évolution de 80% des espèces végétales dans le monde dépendent des abeilles,

⇒ De nombreuses plantes sauvages sont sauvegardées uniquement par les abeilles,

⇒ Depuis une dizaine d’années, l'abeille domestique connait un fort déclin en Europe et en Amérique avec un taux de mortalité important,

⇒ - Ainsi, en Europe pour satisfaire la pollinisation des culture, il manquerait 13 millions de ruches ( JP Denanot, Eurodéputé - 2016 ),

⇒ La production de miel ne cesse de diminuer en France depuis 20 ans...

De quelques 35 000 tonnes par an dans les années 1990, elle est passée à moins de 15 000 tonnes en 2013. Tombée à environ 10.000 tonnes en 2014, la production devrait être comprise entre 15 et 17.000 tonnes en 2015.

Le «plan abeilles» du ministre de l'Agriculture avec une enveloppe de 40 millions d'euros pour la période 2013-2016 a aussi contribué à cette embellie même s'il s'agit d'une action de long terme. Il comporte un volet recherche important pour trouver des solutions à la surmortalité des abeilles. Sur ce terrain, la bataille est loin d'être gagnée! Les colonies d'abeilles enregistrent en France, comme dans d'autres pays d'Europe et aussi aux États-Unis, des mortalités très importantes d'une année sur l'autre, variant entre 30 et 50%.

Le recours intensif aux pesticides mais aussi l'usage de certains produits vétérinaires pour soigner le bétail expliquent cette forte mortalité.

La présence de parasites dont le frelon asiatique et le varroa ainsi que la monoculture sont aussi mis en avant pour expliquer la surmortalité des abeilles et des pollinisateurs sauvages en général.

Conséquence, la récolte de miel française en 2015 n'est pas suffisante pour répondre à la demande grandissante des consommateurs. La France reste largement déficitaire et doit importer de plus en plus de miel, d'Asie ou d'Europe. En près de 30 ans, la part des importations a été multipliée par cinq passant de plus de 6000 tonnes en 1995 à plus de 30.000 tonnes de miel en 2014.

Mais attention, on ne parle ici que l'abeille domestique alors qu'il existe des centaines d'autres espèce d'abeille tout autant menacée. Sans parler d'autres espàces d'insectes en voie de disparition

Serge Calandre

Le Rucher

Le rucher 2017-1
Le rucher 2017-3
- Le rucher du moulin de Marnay -

Le moulin

Vue extérieur du domaine - Le Moulin et les dépendances
Vue extérieur du domaine - Le Moulin et les dépendances
Le gite et le moulin

Le Morvan

Collines du morvan
Panorama d'Uchon : Photo Alain Thomas
Le Morvan
logo financemement participatif


La souscription participative 2018