***Accessibilité - Plan du site - Moteur de recherche - Français - Deutsch - English - ***

logo : Gîte rural du moulin de marnay

 

Pierres du Morvan



Les Pierres naturelles sont là depuis l'ère primaire : Elles ont pu être taillées partiellement par les hommes à différentes époques et sont souvent associées à des légendes de sorcières ou de saints.

En Morvan :

Le Dolmen Chevresse à Saint-Brisson

La Pierre-qui-Vire à Saint Léger-Vauban

La Pierre de la Wivre au Mont Beuvray

La Pierre du Pas de l'Âne à Lavault-de-Frétoy

Le Poron Meurger, le Poron Beuffenie et les deux Pierres Pelots à La Roche en Brenil

La Pierre-au-Boissseau à Rouvray (En cours)

Le Carnaval d'Uchon (En cours)

Pierre Pointe à Alligny-en-Morvan (En cours)

Le fauteuil du Loup ou du Diable à Dompierre

La Pierre de Montbacon à Dommartin (En cours)

La Pierre Gauthier à Alligny-en-Morvan (En cours)

 Separateur

Les menhirs datent de la période néolithique. Certaines civilisations du néolithique et de l'âge du bronze (- 3000 environ à 800 av. J.-C. env. en Europe continentale) ont élevés des monuments funéraires formée de très gros blocs, dont certains ont été apporté de fort loin. Des blocs pesant plusieurs dizaines de tonnes ont été traîné sur des dizaines de kilomètres (Stonehenge, Angleterre).

L'extraction, le transport sur patins de bois (glissant sur des rondins) exigeaient des techniques très évolués. Les menhirs peuvent être en groupe ou isolés; le plus grand, aujourd'hui renversé nommé Mané-er-Hroëk (pierre des fées), à Locmariaquer, en Morbihan, mesure 20,50 m et pèse 347,5 tonnes.

Les alignements de Carnac (Morbihan) constituent le plus grand ensemble mégalithique du monde (plus de quatre mille menhirs, répartis en trois sections). Les cromlechs sont composés de blocs dressés en cercle. Le plus grandiose est celui de Stonehenge, près de Salisbury. Il s'agit vraisemblablement d'un sanctuaire du culte solaire.

Les tombes mégalithiques sont réparties en deux grandes catégories: les grottes sépulcrales, naturelles ou artificielles (hypogées) et les chambres funéraires construites, ou dolmens, composés d'une grande dalle qui repose sur des piliers. La chambre peut être rectangulaire, polygonale, circulaire, à couloir, à galerie. Parfois une antichambre est isolé par une dalle-hublot percé d'un grand trou rond ("la fenêtre de l'âme"). Certains dolmens sont recouverts d'un tumulus en pierres sèches nommé cairn. Souvent, un même cairn contient plusieurs dolmens à couloirs parallèles.

En Morvan :

Le Menhir de Pierre Pointe à Sussey

La Pierre Sarrasine et Pierre Folle à Thoisy la Bergère(En cours)

Le Menhir de Montigny Saint Barthlémy

Les alignements couché de Saint-Panthaléon(En cours)

Le Menhir de Chigny(En cours)

Le Menhir de Montreuillon (En cours)


 Separateur

Les stèles et sarcophages sont d'origines gauloises ( 1300 à  52 avant J-C) ou romaines ( 52 avant J.C à l'avènement de Clovis en 481).

En Morvan :

La stèle de Pierre Ecrite

La stèle de la Serrée(En cours)

Les stèles des musées d'Autun et de Saulieu (En cours)

La stèle d'Arleuf(En cours)

La stèle de Villargoix(En cours)

Les sarcophages de Quarré les-Tombes

La borne de Chatellux(En cours)

La Pierre de Saint Andoche près de Saulieu(En cours)

La Borne cavalière et la croix de Mission de Thil sur Arroux(En cours)


 


Aller sur le site :Parc Naturel du Morvan  Aller sur le site : Conseil Régional de Bourgogne    Aller sur le site : Nièvre Tourisme
Musique du Morvan

 

XHTLM Valide ! CSS Valide !